· astro,archétypes,lion,transformation,hypersensibles

Le soleil brûle ma peau. Je reçois tel un lézard cette incroyable énergie de lumière qui me remplit, me revitalise. J'accepte encore un peu de ne faire-rien, juste de recevoir.

En échange, ma peau halée reflétera ma lumière régénérée, ma vitalité retrouvée, ma nature joyeusement incarnée.

Je suis à nu. Je suis à nu sous le regard généreux de notre beau luminaire. Il fait bien trop chaud pour supporter quelque vêtement que ce soit et ici le jeu des masques est difficile à maintenir.

Ma vie intérieure est si pleine et présente depuis le mois dernier et ces étranges mois de confinement, qu'elle ne supporte plus aucune barrière à son expression. Et comme ceci est joyeux, spontané et doucement naturel !

Je suis ! Oui, simplement, je suis !

Je suis ce qui vibre en moi de plus intime, de plus profond et cela émane de moi sans que j'y mette une quelconque volonté personnelle. Je rayonne spontanément !

Je suis ! Oui, juste, je suis !

Petite fille ou vieille mère chamane, je suis Tout à la fois, intrépide et sage, rayonnante ou ridée, naïve ou déjà modelée.

Je me détourne de ces autres, perdus derrière leur masques d'apparences, de survies morbides, vides au creux d'eux-même... Au contraire je pose l'exigence de trouver en l'autre la même authenticité que en moi-même, la même intensité de vie intérieure que ce que qui me remplit.

Là est la clé du début du cheminement, la clé vers sa vérité, sa réalisation unique et spécifique, son expression propre et libre.

Bas les masques ! Comme c'est comique de dire cela alors que s'impose à tous le port du masque dans tous les lieux publics !

Le temps du Lion se vit dans le rayonnement serein ! On reçoit et on donne. On donne et on reçoit, spontanément, simplement, naturellement. On rencontre sa valeur et son unicité. Il y a quelque chose de joyeux à rentrer dans la peau de son rôle, à la faire sienne, de s'observer, de se découvrir maintenant de l'extérieur après le grand passage de rencontre intérieure propre au Cancer.

Ici on prend place sur la grande scène de la vie. Il va bientôt être temps de commencer le cheminement, de se consacrer aux apprentissages justes et nécessaires qui permettront d'emmener vers la réalisation la plus proche possible de ce que l'on porte en soi, ici, en puissance dans sa nature unique et spécifique d'enfant de l'univers nourris du Soleil et de La lune, aux rythmes du grand orchestre planétaire. 

Reconnaître sa propre valeur et s'accorder à soi-même reconnaissance et respect, amour inconditionnel, naturel et spontané va permettre d'aller vers l'accordance-juste dans la relation à soi et aux autres.

Le temps du Lion n'est pas à bâcler. Il doit être honoré, savouré, apprécié. Il permet de poser les bases de la mise au monde social de l'être que l'on est.

Et ce n'est pas rien de monter sur la scène !

Celle-ci sera parfois un ring sur lequel se jouera des combats vitaux. Il faudra alors avoir bien ancré en soi le souvenir et la certitude de qui l'on est et de ce vers quoi l'on se projette afin de pouvoir, lorsque le genou sera en terre, se remettre sur pied avec détermination et courage, relever la tête et repartir dans l'élancement de sa belle verticalité !

Puis, peu à peu, si l'archétype du lion est suffisamment traversé et rencontré, nourris, chéris années après années, la scène se fera plus douce, plus fluide et il sera possible de la faire pleinement sienne, d'y jouer pleinement son rôle, sa partie dans la paix de l'âme et du cœur.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK